La petite histoire… Bon Rivage et Saint Antoine

La petite histoire… Bon Rivage et Saint Antoine

Filles 12 juin 1910Les Hôtels sont nés des Hostelleries de voyageurs, elles-mêmes héritières des auberges tenues par des couvents pour les pèlerins. Jadis il était dangereux de voyager. On était attaqué ou volé par des bandits, surpris par les loups ou par la neige, l’on succombait à une mauvaise fièvre et personne n’était certain d’arriver à bon port. D’où la présence, dans de nombreuses auberges, d’une statue de Saint Antoine, un saint patron protecteur des gens qui étaient « perdus » comme les naufragés, les affamés, les pauvres, par extension les voyageurs.

En 1904 Bon Rivage fut rachetée par Soeur Antonie, alias Alix Amblet, qui en fit un pensionnat pour jeunes filles auxquelles cette religieuse pionnière prodigua un enseignement « ménager » ou comment tenir une maison bourgeoise ou noble de la Belle Epoque. Ce sont des matières laïques qui furent enseignées à Bon Rivage, mais les Soeurs n’en oublièrent pas moins de fêter le 13 juin, jour du saint patron de leur supérieure, comme le montre la photographie ancienne prise samedi 12 juin 1909 dans le jardin devant l’Hostellerie et montrant les jeunes pensionnaires vêtues de blanc et parées d’arceaux fleuris. Parcourez les visages, vous verrez comme elles sont belles…