Littérature à Bon Rivage : gastronomie et poésie au bord du lac Léman

Littérature à Bon Rivage : gastronomie et poésie au bord du lac Léman

Après le concours d’art pour célébrer nos 150 ans sur le thème entre lac et montagnes et son vernissage, nous sommes heureux de partager avec vous notre moment de littérature gourmande

Cette année, coté cuisine, nous mettons à l’honneur la littérature!

Vous découvrirez, ce printemps, un menu spécial : Premier sourires de Printemps, et le poème qui lui est associé.

Le principe ? Venez, commandez, dégustez et découvrez un poème sur le printemps.

Nous ne vous en dirons pas plus sur ce poème, mais pour vous mettre l’eau à la bouche, nous vous dévoilons le menu :

Adriaen Coorte, Nature morte aux asperges, 1697, Papier marouflé sur bois, 25×20,5 cm, Rijksmuseum Amsterdam
Adriaen Coorte, Nature morte aux asperges, 1697, Papier marouflé sur bois, 25×20,5 cm, Rijksmuseum Amsterdam

Bottillon d’asperges vertes juste tiédies
Copeaux de jambon Ibérique
Jeunes pousses
***
Risotto crémeux de L’Olivier à l’ail des ours
Queues d’écrivisses du lac Léman
***
Morceau de cabri rôti au romarin et piment d’Espelette
Pommes fondantes et légumes mijotés
Jus réduit
***
Le cheese-cake à notre façon et les premières fraises

à CHF 150.- pour 2 personnes
CHF 75.- par personne

Alors tenté? n’hésitez pas à réserver !

Et pour vous faire rêver… voici notre poème préféré de Hugo sur le printemps…

Bon printemps à tous !

Printemps

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.

Victor Hugo, Toute la lyreprintemps

Les bords du Lac Léman (c) Niga @ Riga, Latvia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s