Littérature à Bon Rivage : gastronomie et poésie au bord du lac Léman

Littérature à Bon Rivage : gastronomie et poésie au bord du lac Léman

Après le concours d’art pour célébrer nos 150 ans sur le thème entre lac et montagnes et son vernissage, nous sommes heureux de partager avec vous notre moment de littérature gourmande

Cette année, coté cuisine, nous mettons à l’honneur la littérature!

Vous découvrirez, ce printemps, un menu spécial : Premier sourires de Printemps, et le poème qui lui est associé.

Le principe ? Venez, commandez, dégustez et découvrez un poème sur le printemps.

Nous ne vous en dirons pas plus sur ce poème, mais pour vous mettre l’eau à la bouche, nous vous dévoilons le menu :

Adriaen Coorte, Nature morte aux asperges, 1697, Papier marouflé sur bois, 25×20,5 cm, Rijksmuseum Amsterdam
Adriaen Coorte, Nature morte aux asperges, 1697, Papier marouflé sur bois, 25×20,5 cm, Rijksmuseum Amsterdam

Bottillon d’asperges vertes juste tiédies
Copeaux de jambon Ibérique
Jeunes pousses
***
Risotto crémeux de L’Olivier à l’ail des ours
Queues d’écrivisses du lac Léman
***
Morceau de cabri rôti au romarin et piment d’Espelette
Pommes fondantes et légumes mijotés
Jus réduit
***
Le cheese-cake à notre façon et les premières fraises

à CHF 150.- pour 2 personnes
CHF 75.- par personne

Alors tenté? n’hésitez pas à réserver !

Et pour vous faire rêver… voici notre poème préféré de Hugo sur le printemps…

Bon printemps à tous !

Printemps

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.

Victor Hugo, Toute la lyreprintemps

Les bords du Lac Léman (c) Niga @ Riga, Latvia

Publicités
Les sablés ensoleillés

Les sablés ensoleillés

Recette des sablés noisette cannelle
photo cookies lac1 copyright-modif
Ahh…. le petit sablé maison avec le café… petite douceur de fin de repas, de pause café ou autre… Notre chef vous les prépare depuis plus d’une année. Et vous? et bien à partir d’aujourd’hui vous pourrez faire plaisir à votre entourage en leur préparant vous-même cette petite gourmandise…
Sélectionnez avec soin, pesez avec précision et mélangez avec amour…
1 oeuf
150 g de sucre roux
130 gr de beurre
200 gr de farine
150 gr de poudre de noisette
1 cuillère à café de cannelle moulue
Au batteur, mélanger l’œuf et le sucre, jusqu’à ce qu’ils blanchissent.
Ajoutez-y le beurre pommade (bien mou).
Puis, incorporez la farine tamisée, la poudre de noisette et la cannelle.
Laissez reposer 30 minutes au frais.
Farinez votre plan de travail puis étalez avec une épaisseur de 5 mm.
Découpez avec un emporte pièce.
Cuire 15 minutes au four, préalablement préchauffé à 170°C.
Puis… mettez-vos gâteaux en scène, prenez une photo et postez-là sur notre page facebook.
et surtout… bonne gourmandise!
Le Chef,
Stéphane Cattane et son équipe.
Où sont les p’tits oeufs?

Où sont les p’tits oeufs?

invitation 2015
Comme l’an dernier, Nous vous accueillons avec vos enfants pour Pâques le dimanche 5 avril, autour de notre grande chasse aux œufs.
Dès 10h00, Divine, Fernanda, Isabel et Marie accueilleront vos enfants pour quelques activités puis à 10h15, la chasse sera ouverte!
Inscrivez-vos enfants par email à info@bon-rivage.ch
par téléphone au 021 977 07 07
Indiquez-nous l’âge, le prénom et le nom de famille de chaque enfant!
Attention… le nombre de places est limité!
En Mars, bichonnez vos rosiers…

En Mars, bichonnez vos rosiers…

On taille tout ça!

rosier lac

Vous connaissez sûrement notre jardinier? Il cultive notre potager, prend soin de nos plantes, et, tel le Petit Prince, protège et s’occupe des roses de Bon Rivage.

« Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu’elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c’est elle que j’ai arrosée. Puisque c’est elle que j’ai mise sous globe. Puisque c’est elle que j’ai abritée par le paravent. Puisque c’est elle dont j’ai tué les chenilles. Puisque c’est elle que j’ai écoutée se plaindre, ou se vanter, ou même quelquefois se taire… » Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry(Chapitre XXI)

Alors, pour avoir vos plus belles roses en mai, des mesures s’imposent: les tailler!

Mais Quand? « ah…. ça c’est une bonne question!  » Pour Mr Fogo, impossible de donner une date: il faut attendre le bon moment, attendre que les dernières gelées soient passées et agir avant qu’il ne fasse trop chaud.
Les premiers bourgeons du sommet seront déjà présents.
Pour commencer, enlevez les branches mortes.
Puis, les branches les plus frêles, celles qui sont enchevêtrée. Celles-ci: coupez-les au raz du sol.

Pour les autres? Pour les bonne branches?
Coupez-les entre 10 et 15 cm du sol, su dessus d’un bourgeon, en coupe inclinée,avec l’inclinaison opposée au bourgeon.

C’est terminé?

Alors bichonnez-les, parlez-leur, vous dirait Mr Fogo, mais surtout: nourrissez-les! (avec un peu d’engrais)

Bon Printemps à tous les jardiniers! (et aux autres aussi!)

La secrétaire du jardinier.

Une belle histoire

Une belle histoire

A Bon Rivage, nous aimons les histoires, surtout les belles histoires! nous n’imaginions pas, qu’un concours rapide en partenariat avec Montreux Riviera serait le début d’une belle histoire…

Nous n’allons pas faire de longs discours… Nous vous laissons regarder et apprécier cette histoire.

Merci à Montreux Riviera et à Paul Miller!

La Petite Histoire : Un voleur à Bon Rivage

La Petite Histoire : Un voleur à Bon Rivage

L’Hostellerie Bon Rivage, de 1864 à nos jours

En créant en 1864 La pension le Rivage, Joseph Prélat ne se doutait certainement pas que ce serait le début d’une histoire longue de plus de 150 ans…

Voici un Fragment d’histoire…

Un voleur à Bon Rivage

En 1906, un soir du mois de St Joseph, vers 17h00, alors que sœurs, institutrices et pensionnaires se trouvaient dans la chapelle pour une célébration, un individu s’introduisit à Bon Rivage et se dirigeât vers la chambre n°15. Objets de toilette, parapluie, montre en or, sautoir et bracelet furent dérobés. Alors que tout le monde était encore à la messe, l’individu pris la fuite, et il fallut alors appeler la police.

Une fois sur les lieux, celle-ci interrogeât le personnel de la pension, et en particulier, sœur Jeanne-Marie, qui s’occupe généralement d’ouvrir la porte aux visiteurs, mais rien ne semblait donner une piste quant à l’auteur du larcin.

Il fallut attendre quelques jours pour que les récits du village voisin viennent donner des indications sur le vol. En effet, à quelques kilomètres de là, on entendit dire « que le soir du vol, une jeune femme cherchait à vendre dans les villes voisines une montre et un sautoir… coïncidence ? On l’ignore encore »

La police n’arrêta pas ses recherches et était bien décidée à retrouver l’auteur de ces vols. L’enquête continua et un individu, un muet, fût arrêté, soupçonné d’être le voleur. La police revint alors interroger sœur Jeanne-Marie, la gardienne.

Celle-ci leur raconta que, quelques jours avant, elle avait reçu la visite d’un individu, muet, qui avait l’air de chercher quelque chose. « Oui !

C’était bien cela, cela devait forcément être lui ! Il avait l’air bien étrange !… »

Mais il s’agissait alors d’une fausse piste. Sœur Andreanne, qui écoutait d’une oreille le récit de sœur Jeanne-Marie finit par lui avouer que c’était elle, déguisée en mendiant muet qui avait frappé à la porte du couvent, quelques jours plus tôt pour lui jouer un tour ! Il n’y a donc jamais eut de muet frappant à la porte de Bon Rivage ! Ce n’était qu’une farce ! Tous se mirent alors à rire à ces propos, et la piste du muet resta stérile.

On ne retrouva jamais le voleur de la chambre 15 mais ce moment est resté gravé dans les esprits du pensionnat !